Vote électronique : Basta !

jeudi 22 novembre 2007

Communiqué de la section Universitaire CNT-FAU du 22/11/07

Vote électronique : Basta !

La section CNT-FAU de Rennes rappelle sa stricte opposition à toute ingérence de la direction de l’Université Rennes 2 dans le déroulement du mouvement de grève contre la loi LRU.
La présidence a en effet mis en place depuis Jeudi 22 Novembre un vote électronique sur la question du blocage. En voulant donner des leçons de démocratie, l’équipe de direction de Rennes 2 se place elle-même en contradiction avec ses actes. Il faut rappeler que ce vote est une décision unilatérale de la direction ; que cette modalité de vote électronique fait suite à une première tentative de vote à bulletin secret fort contestable quant à son déroulement (cf. communiqué CNT-FAU du 12 Novembre). De plus, cette modalité de vote électronique est contestable du point de vue juridique. Enfin, doit-on rappeler au président que les étudiants ne sont pas tous des nantis et n’ont pas tous accès à Internet facilement ?
En bref, l’argument démocratique n’est qu’un prétexte pour trouver une parade au mouvement social. Cette consultation est la triste continuatrice de l’intervention policière du Jeudi 15 Novembre et des invectives subies tous les jours par les grévistes de la part de l’équipe dirigeante de l’Université.

La grève des étudiants de Rennes 2 a été votée en Assemblée Générale, cadre d’expression démocratique pour tous ceux qui veulent s’exprimer au sujet de la loi et des moyens de la combattre ou pas. Ainsi, seule la prochaine assemblée générale, qui aura lieu lundi 26 Novembre, décidera de reconduire ou non la grève à l’Université Rennes 2.
La CNT-FAU renouvelle donc son appel à l’autogestion des luttes et à participer aux AG, manifestations et actions contre la LRU. Dans le même élan, nous appelons les acteurs universitaires à s’associer avec les autres secteurs en lutte.

2 Messages de forum

  • Vote électronique : Basta ! 23 novembre 2007 11:38, par étudiante rennes 2

    Je suis tout à fait d’accord par rapport à la question du vote éléctronique et l’accessibilité à internet qui n’est pas toujours simple. De plus, j’ai vu la question posée par la présidence de l’université qui est assez directe : Indépendamment de votre opinion sur la LRU (LOI no 2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités), êtes-vous favorable ou opposé(e) au blocage de l’Université ?
    - Favorable au blocage
    - Opposé(e) au blocage
    - Sans opinion

    Est-ce que ce blocage n’est pas justement une réaction directe à la loi LRU ? Comment peut-on voter indépendamment de notre opinion sur cette loi ? Est-ce logique ?
    Et enfin, une dernière question que je me pose : est ce qu’il s’agit d’un vote anonyme si l’on doit s’identifier tout d’abord sous notre nom et n° étudiant.
    Voilà, quelques de mes réflexions...

    Répondre à ce message

  • qui parle de démocratie ? 23 novembre 2007 15:15, par tatienono

    Le vote éléctronique ressemble plus à une référence qu’à un vote de déçision, mais il est sans doute plus « démocratique » qu’un vote à l’applaudimétre ou à main levée, non ?

    Répondre à ce message

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0