Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Situation budgétaire du CHU de Rennes : quand le débat technocratique masque (...)

Situation budgétaire du CHU de Rennes : quand le débat technocratique masque la réalité humaine !

vendredi 6 juillet 2018

Le Syndicat SUD Santé Sociaux observe depuis quelques jours dans les médias le débat technocratique et budgétaire autour du rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la situation financière du CHU. En toile de fond, l’enjeu d’un projet immobilier à 535 millions d’euros et une direction manifestement aux abois, sa crédibilité auprès des tutelles étant menacée.

Effectivement, avec une activité 2017 qui a augmenté de 1,2%, mais dont les recettes ont baissé de 1,1%, en raison des baisses tarifaires répétées liées au financement par la tarification à l’activité, plus nous travaillons, moins nous sommes financés !

Pour ne pas se priver de « recettes faciles », la Direction mène déjà une politique agressive et abusive de facturation des chambres particulières, sans tenir compte de la volonté des patient.es, et renvoie aux « tribunaux », avec l’appui de la maire de Rennes, l’arbitrage de la situation. Des personnes vulnérables, sans ressources, subissent des factures de plusieurs centaines d’euros qu’elles sont incapables de payer, pour mémoire la chambre particulière est facturée 49 euros la nuit.

Et comment mener un tel débat sans évoquer par exemple les 4,6 millions d’euros d’heures supplémentaires ni rémunérées, ni récupérées, qui n’apparaissent sur aucune ligne budgétaire ? Le travail gratuit n’est-il pas interdit ? Et les plannings qui organisent une astreinte déguisée et permanente ? Il n’est pas étonnant que les burn-out se multiplient, et que la Direction use de tous les stratagèmes pour ne pas les reconnaître, brisant un peu plus ces travailleurs, humains au service des humains.

Si ce nouvel hôpital se fait, ce sera au prix de nouvelles restructurations drastiques, dont le coût organisationnel et humain sera payé par le personnel et les patient.es.

L’urgence est de sanctuariser à nouveau le budget de la Sécurité Sociale, de l’augmenter significativement au terme d’un débat démocratique avec les élu.es et les représentant.es des salarié.es et des usager.es.

Sud Santé-Sociaux

Section du CHU de Rennes

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0