Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Archives Universités LRU 2007/2008 > Rennes II : une grève démocratique, venez le constater vous mêmes (...)

Rennes II : une grève démocratique, venez le constater vous mêmes !

mardi 20 novembre 2007

19 novembre 2007

Alors que l’on assiste à un déluge d’approximations, de déformations plus ou moins calculées et de mensonges de la part des médias (l’ensemble des étudiant-e-s de l’université de Rennes II sait que le reportage diffusé sur M6 relève de la pure manipulation), la grève a été revotée à plus de 70% aujourd’hui par environ 800 personnes en assemblée générale.

La grève et le blocage de l’université seront donc effectif pour une durée d’une semaine, une nouvelle assemblée générale aura lieu mercredi pour permettre des discussions sur la construction de la mobilisation, et non uniquement sur la question du blocage.

Nous tenons aussi à rappeler aux médias, en particulier aux reporters de M6, que des positions de l’assemblée générale (à la quasi unanimité) ainsi que de Sud étudiant se sont inscrites en opposition claire au fait que les médias soient exclus de la couverture de notre mobilisation. Nous n’avons vu ni barres de fer ni bâtons tenus par des grévistes, mais des cutters dans les mains des anti-grévistes et militant-e-s de droite.

Quelles que soient les abherations que les médias peuvent relayer, nous appelons de nouveau tou-te-s les salariés à se rendre sur l’université pour constater par eux mêmes que l’université n’est pas tenue par une centaine « d’ultras armés de barres de fer », qui se tiendraient retranchés dans un hall de l’université à attendre l’apocalypse en buvant une bière (sic).

N’en déplaise à certains médias, à la présidence de l’université, au gouvernement, aux forces de l’ordre, à Julie Coudry, à l’UNI et autres groupements d’anti-grévistes, la mobilisation sur Rennes II ne fait que débuter. Incontestablement, nous faisons face à des oppositions marquées, pour autant nous estimons que la meilleure manière de construire notre mobilisation est de voter la grève avec un maximum d’étudiant-e-s mobilisé-e-s. La grève est aujourd’hui très largement majoritaire à Rennes II, nous ne pouvons que nous en réjouir pour la poursuite de la mobilisation pour l’abrogation de la LRU.

Source : sud etudiant rennes

7 Messages de forum

  • 20 Novembre 2007

    La grève a en effet été revotée, mais sûrement pas par 800 personne, à moins que l’amphi où l’AG s’est tenue puisse s’agrandir....De plus, en imaginant que 800 personnes étaient réellement présentes, elles ne représentent qu’un nombre minime par rapport à l’ensemble des étudiants inscrits à rennes 2..N’allez pas nous répondre que l’AG est ouverte à tous, il n’y avait pas de place pour tout le monde, et le vote de ceux qui n’étaient pas devant la tribune n’a pas été pris en compte.
    Il serait bien plus démocratique de faire un vote à bulletin secret (vote qui n’a pourtant pas lieu d’être fait puisque les étudiants ont déjà voté le lundi 12 novembre), mais comme les bloqueurs l’ont eux mêmes reconnus ce vote débloquerait l’université et donc leur « seul » moyen d’action...

    Pour finir, je reconnais ne pas avoir vu de mes propres yeux des bloqueurs armés de batons ou barres de fer, mais j’ai pû constater à plusieurs reprises que beaucoup sirotaient une petite bière afin de passer le temps semble-t-il...
    D’accord les journalistes en rajoutent, d’accord ils jouent avec les mots, et peuvent parfois dramatiser ou au contraire dédramatiser la chose..

    Toujours est-il que le blocage de l’université ne bloque pas une économie, et n’atteind donc personne sinon les étudiants, alors mettez vous bien en tête que sans les journalistes, qui ne font que rapporter des faits de façon neutre, personne n’entenderait parler de nous...

    Pour finir, et ceci est personnel, arrêter de prendre les anti-bloqueurs pour des facho ou des gens de droite. Je suis anti-bloqueur, et je suis de gauche, je suis moi aussi contre Sarko, contre les réformes qui si mettent en place. Je vais manifester mais je veux aussi aller en cours. Le blocage les jours de manifestations sont justifiés, pas les autres.

    La sncf, en bloquant, paralyse tout le monde et elle se fait entendre. Si vous voulez vous faire entendre bloquez autre chose qu’une fac.

    Répondre à ce message

    • Rennes II : une grève démocratique, venez le constater vous mêmes ! 21 novembre 2007 07:00, par pffff la propagande du gouvernement par les médias existe

      le vote a bulletin secret n’est pas valide puisque au comptage il y avait plus de bulletins que de gens qui avait signé la liste de vote. une partie des votes ne devrait pas etre pris en compte. sachant ça ,beaucoup de bloqueurs ,qui n’étaient déjà pas pour le vote a bulletin secret ne sont pas venu voté car le vote n’était pas légitime.

      la sncf bloque leur lieu de travail et les étudiants bloquent leur lieu de vie. c’est normal, je vois mal le contraire !!

      Répondre à ce message

    • Comment peut on dire dans le même message que « les journalistes [...] ne font que rapporter des faits de façon neutre » et que effectivement il n’y avait ni barre de fer ni baton contrairement à ce qui a été justement dit par les journalistes

      Répondre à ce message

    • Il est faut de dire que bloquer la fac ne sert à rien, en effet, l’exemple de la lutte contre le CPE parle de lui même, c’est bien parce qu’une majorité de fac a été bloqué que le gouvernement a fini par reculer. Sans blocage, les cours reprennent, les étudiants vont en cours, la réforme passe et l’université publique disparait. Alors je demande aux anti-blocages de« gauche »de m’expliquer leurs techniques pour faire reculer un gouvernement de droite violente comme celui que nous avons aujourd’hui. Voulez vous proposer une grande pétition nationale, une manif le dimanche, peut être sur le trotoir pour ne pas déranger les usagers de la route ? Le fait de bloquer l’université permet de mettre en place des actions, des manifestations, de discuter du fond de la réforme bien plus importante qu’un débat pour ou contre le blocage. En vous focalisant sur le blocage vous participez malgré vous à la stigmatisation du mouvement et faite le jeu d’une presse qui est tout sauf neutre. Il faut voir comment les journalistes sont violents vis à vis des syndicalistes, des grévistes et doux vis à vis des gouvernants.

      Répondre à ce message

      • Tout d’abord il ne sagit certainement pas d’une bataille gauche droite. De nombreux étudiants non encartés, non syndiqués, mais surtout non « gauchistes » participent au mouvement. D’autre part, effectivement, si demain au lieu de bloquer le campus j’arrive en cours avec un brassard « en grève », on va me rire au nez.
        Donc oui à la grève mais surtout oui au blocage.

        Et surtout n’oubliez pas de venir manifester, plus on sera nombreux, plus vite le gouvernement abrogera la loi, et plus vite vous pourrez retourner en cours.

        Répondre à ce message

    • Je suis étudiant au SUED (par correspondance). J’habite à 200 km de Rennes, mais je suis se qui se passe dans l’université par internet. Je suis solidaire de ce mouvement. Le vote organisé par la présidence n’a rassemblé qu’une minorité d’étudiants (3200) soit 1/6e des étudiants. De plus, il semble qu’il ait été entaché d’irrégularités (bureaux tenus par des non grévistes, absence de liste d’émargement, donc bourrage d’urne possible). Pour les assidus, le blocage permet aux boursiers de conserver leur aide sociale car les contrôles d’assiduité sont ainsi suspendus.
      Je ne pense pas que la BU soit bloquée. Or, si tu veux avoir tes examens, les cours sont largement insuffisants. Tu as eu tes bibliographies à la rentrée comme tous. Alors bosse la quand tu n’es pas dans les manifs.
      PS : les muets du même nom sont aussi de gauche.
      Erwan.

      Répondre à ce message

  • Je suis allé sur Rennes 2 pour la deuxième fois ce mardi soir (20/11), et en
    effet, contrairement à ce qui est démontré par une lamentable mise en scène sur
    M6 (66 minutes, dimanche soir), la fac est accessible, et les bloqueurs
    n’étaient armés que de légumes avec lequels ils concoctaient une soupe... Donc
    oui, prenez le temps de passer au moins 15 minutes à la fac , histoire de vous
    faire votre propre opinion. :-)

    Répondre à ce message

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0