Pré carré 9

samedi 25 mars 2017

Bonjour,

je vous sais déjà si accablés d’excitantes propositions théoriques et critiques consacrées à la bande dessinée, si quotidiennement sollicités par des revues brillantes, inventives, belles, étonnantes, qui cherchent par tous les moyens à renouveler les cadres de la recherche sur notre discipline, que je crains qu’un neuvième numéro de notre « Pré Carré » ne vienne faire doublon avec cette floraison de belles publications... Néanmoins, en tant que délégué au comité de la propagande, j’ai le devoir de dépasser toute inhibition et de vous présenter avec un enthousiasme têtu le sommaire de ce dernier numéro :

— François POUDEVIGNE a décidé d’écrire sur le couple de figures rénovant radicalement la notion de personnages qui traverse les livres des frères LeGlatin, « CAPORAL & COMMANDANT »

— Gwladys LE CUFF a écrit sur un aspect souvent négligé du travail de Pierre La Police qu’on considérerait à tort uniquement du point de vue de l’invention humoristique, en se consacrant à son dessin dans « DES PERSPECTIVES DÉPRAVÉES AUX MALAISES DU DESSIN »

— Jean-François SAVANG poursuit son travail patient sur les appareils théoriques dans lesquels la bande dessinée est depuis trop longtemps enfermée avec un très beau texte : « DE QUOI L’ICÔNE EST-ELLE LE SIGNE  ? »

— Julien MEUNIER décide, dans « APPRENDRE À VOIR », d’approcher la question du dessin comme une source de troubles sans véritable solution et comme modalité d’un apprentissage du regard. Il se plonge pour ça dans un très joli livre, le « Visiter tous les pays » de Pina Chang.

— Je poursuis pour ma part le travail entamé depuis quelques numéros sur le dessin comme activité pour l’arracher aux vieux cadres métaphysiques qui jusqu’ici le gèlent dans la notion du signe avec ce quatrième volet intitulé : « LE GRIBOUILLIS, LA TACHE »

— « NOTRE HÔTE » est consacré cette fois-ci à un des auteurs islandais les plus singuliers de ces 20 dernières années, aussi actif comme éditeur que comme dessinateur, Tommi MUSTURI

Les rubriques expérimentales se multiplient, et à nos désormais réguliers « LIEUX COMMUNS » (ici par C. de TROGOFF), « TRICOTER » (par Guillaume CHAILLEUX) ou « PALIMPSESTE » (ici MUZOTROIMIL sur «  Cracher dans l’eau » de Gébé), viennent s’ajouter de nouvelles machines théoriques, graphiques ou textuelles :

— « DESSILLER », rubrique qui vient à sa manière casser aussi bien la façon dont on interroge le tableau dans sa temporalité que la bande dans son espace, et qui naît autour de « L’enseigne de Gersaint » de Watteau abordée par Guillaume CHAILLEUX, L.L. de MARS, C. de TROGOFF et Loïc LARGIER

— « QU’EST-CE QUE LA BD ? », rubrique consacrée aux différents cercueils dans lesquels notre discipline a été socialement enterrée depuis sa naissance. Nous commençons avec « LA BANDE DESSINÉE PEUT ÊTRE ÉDUCATIVE » de Antoine ROUX, janvier 1970, Éditions de l’école.

— « EKPHRASIS », rubrique mettant en lumière toute l’insuffisance qu’il y a à rabattre le dessin sur les catégories descriptives. Nous commençons par une ekphrasis de L.L. de Mars sur un strip de Tommi Musturi proposée à Guillaume CHAILLEUX et Emmanuel LeGLATIN. Hommage discret au reste, aux parasites, à l’indéfinissable.

La couverture de ce numéro 9, couleur ciel à se pendre de plomb fondu, a été réalisée en linogravure par Matthias Lehmann

Comme toujours, ce numéro est vendu sept euros pour 48 pages bien tassées et richement illustrées, et nous pouvons le commander à la fois sur le site de « pré carré » ( http://precarre.rezo.net/?p=2003 ) et dans les pages du Terrier ( http://www.le-terrier.net/concerts/... ), par paypal, virement bancaire, ou tout simplement en envoyant un chèque. Un extrait de 11 pages est disponible pour découvrir cette nouvelle maquette et quelques extraits de textes.

Quand tout s’effondre autour de vous, quand l’horizon est une longue ligne noire et collante, quand même l’air qu’on respire est hostile, il ne reste que deux seules choses à trouver : un bon fauteuil et une bonne lecture.

L.L. de Mars pour « Pré Carré »

comité éditorial : Julien Meunier, L.L. de Mars, Loïc Largier, Guillaume Chailleux

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0