Accueil du site > 8. Syndicalisme / Luttes > Paie des facteurs, écoulement des restes. L’arnaque des dirigeants de La (...)

Paie des facteurs, écoulement des restes. L’arnaque des dirigeants de La Poste

lundi 11 juin 2018

Voici maintenant 19 jours que les facteurs de Rennes (Rennes Crimée, Rennes Colombier, Rennes Le Gast) et 12 jours que les facteurs des autres bureaux et notamment ceux de Guichen ont arrêté leur grève. Mais après une grève de plus de 4 mois, Les dirigeants de La Poste continuent les provocations.

Des fiches de paie incompréhensible

Les facteurs en grève ont assumé leur mouvement… De février à mai 2018, les facteurs n’ont reçu dans leur grande majorité aucun salaire. Or évidemment, durant ce conflit, les situations des facteurs ont été diverses (congés, arrêt de maladie, etc..).

Durant ce conflit, aucune fiche de salaire des facteurs grévistes n’est ni licite, ni compréhensible.

Le syndicat SUD-PTT avait insisté avant la signature du protocole d’accord pour que chaque directeur d’établissement concerné fasse un état détaillé de la situation de chaque facteur : nombre de jours de grèves, explication de la fiche de salaire, cotisations sociales, congés payés.

Au 11 juin, nous n’avons aucune réponse. Et pour cause ! Les services gestionnaires de la paie des facteurs sont dépassés par les évènements et n’ont pas renforcé leurs effectifs pour répondre à la demande légitime des grévistes.

La direction de la poste doit de l’argent aux facteurs

Outre la gabegie dans l’établissement des fiches de salaire, les dirigeants de la Poste ont augmenté délibérément le nombre de jours de grève à imputer à chaque facteur ! Après enquête et comparaison, il s’avère que la direction de La Poste a ponctionné entre 25 et 35 jours en trop !!! Les dirigeants de La Poste doivent donc selon les cas entre 25 et 35 jours de salaire aux facteurs. On comprendra aisément qu’au bout de 130 jours de grève, la nécessité de régulariser la situation est urgente. Or, la direction ne bouge pas…

Et personne ne sait pas le montant du salaire qui sera versé le 20 juin prochain alors qu’ils ont repris le travail le 23 mai ! C’est pourquoi, ce lundi 11 juin, plusieurs facteurs sont à nouveau en grève pour…se faire payer ce qui leur est dû !!

La direction ment sur le volume des restes !

Si les dirigeants de La Poste méprisent les facteurs, ils se fichent royalement des usagers.

La grève a généré plusieurs centaines de milliers de restes…contrairement à ce qu’indiquait la direction de La Poste qui affirmait qu’au moins 90% des tournées étaient assurées pendant le conflit.

Aujourd’hui, dans certains bureaux, notamment ceux de Rennes, les facteurs qui ont repris le travail depuis plus de 20 jours ont la surprise de voir réapparaître des courriers datés de la première semaine du mois de... mai !! Selon nos informations, il y a plus de 300 000 lettres en restes aujourd’hui, alors que la direction de La Poste dit aux entreprises et aux usagers que l’on est proche de « la normale »

Les dirigeants de La Poste ne mettent pas les moyens en effectifs supplémentaires pour écouler ce trafic. Ils embauchaient illégalement des intérimaires pour remplacer les grévistes pendant le conflit…et n’embauchent personne pour liquider les restes. Drôle de politique vis-à-vis des usagers !

Quant à l’objet du conflit (l’organisation en méridienne entre autres), on apprend que contrairement à ce qu’affirmait La Poste durant le conflit, à peine 20% des 55 000 tournées sont en « méridienne » au niveau national (Le monde 5 juin 2018) et Philippe Dorge de Vacher de St Géran, directeur de la branche colis-courrier, assure dans le même article que « la méridienne ne sera pas généralisée » !!!!!

Tant du point de vue des facteurs que du point de vue des usagers, les dirigeants de La Poste sont pitoyables !

SUD PTT 35

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0