Accueil du site > Politique > Présidentielles 2007 > PV de synthèse du Collectif de Rennes en préparation de la réunion nationale (...)

PV de synthèse du Collectif de Rennes en préparation de la réunion nationale du 9 et 10 décembre 2006

vendredi 8 décembre 2006

35 - Rennes

Le Collectif de : Pays de Rennes

Département : Ille et Vilaine Ville et Code Postal : 35000 Rennes

Date de constitution : 13 Février 2006

Contact mail : AU-contact35 ras.eu.org

Nature : Localité (Pays de Rennes)

Composition qualitative :

Militants politiques (PCF, LCR), écologistes, membres Attac, FSU, CGT, associations diverses, non organisés Description des activités réalisées, de son organisation, de son importance : Liste mail interne de 174 personnes ; AG tous les 15 jours ; bureau hebdomadaire ; deux réus publiques (Juin avec C. Autain, Octobre avec Y. Salesse) ; édition et distributions de tracts ; présence sur le site national

Descriptif de la réunion

Date : AG du 5/12 Nombre de Présents : 92

Sensibilités présentes : PCF, LCR, PS (1) écologistes, associatifs, (antiracistes, féministes, altermondialistes, pour la décroissance...) FSU, CGT, étudiants et notamment UNEF , jeunes travailleurs, retraités,...

PV élaboré par : Marylin Pertue, Sylvie Larue, Bruno Lévéder, Bernard Marti

Contenu

Comment s’est organisée la discussion ?

Réunion finale (quatrième) avec tour de table nominatif.

De nombreux participants nouveaux (et non tous signataires de la charte)

Compte rendu :

Le débat sur les candidatures s’est tenu durant 4 AG successives avec une assistance croissante (de 30, 30, 60 et finalement, le 5 Novembre, 92 participants)
Compte tenu de la non assistance de certains camarades à toutes les réunions, le nombre total de personnes ayant participé au moins une fois à ce débat est d’environ 110. Quelques camarades ont fait connaître leur position par écrit, l’un d’entre eux n’ayant pas participé aux réunions pour raison de santé. Globalement, 86 personnes ont exprimé un choix.
Il était demandé, afin de permettre à la délégation de notre collectif d’avoir une position souple facilitant la recherche du consensus, d’exprimer ce choix sous la forme d’un choix double (choix ou sinon choix de repli). 71 camarades ont appliqué cette règle. et 13 on explicitement refusé, souhaitant, pour certains, procéder par vote (à bulletins secrets).
Des camarades étudiants ont participé à cette Assemblée Générale, Or, leur collectif, en cours de validation, avait finalement été validé et ils ont décidé de remettre leur propre PV. De ce fait, 11 votes n’ont pas été comptabilisés (ils le seront dans le PV du collectif étudiant) et il est tenu compte dans les résultats de 75 interventions.
Les discussions ont fait apparaître : que le plus important était le soutien apporté au programme, qu’un engagement de poursuivre une campagne collective quel que soit le choix du nom à mettre sur le bulletin de vote était essentiel à la démarche et que toute garantie sur ce point n’était (peut-être) pas clairement énoncée, que malgré les deux points précédents (et l’affirmation maintes fois répétée que le nom à porter sur le bulletin de vote était somme toute secondaire), le choix du nom final créait quelques tensions en raison de visions divergentes sur le rôle de la candidature.
On peut aussi y voir une contamination des esprits, jusque dans nos rangs, par le caractère personnel du système de la Ve République que le rôle du Parti Communiste était essentiel et que la personnalité de Marie George Buffet avait toutes les qualités qui en faisaient une bonne candidate (son bilan de ministre des sports, son sens de l’ouverture, son activité militante, son énergie) mais que, l’objectif étant de gagner, si le choix se portait sur son nom, le risque était grand de voir le mouvement être considéré comme une candidature du parti communiste à laquelle se rallieraient quelques alliés et non un large collectif unitaire anti-libéral allant bien au delà du PC).
C’est pourquoi, plusieurs camarades, tout en exprimant une préférence personnelle pour Marie George Buffet se sont ralliés à un choix jugé non seulement plus consensuel au sein du collectif mais porteur d’une image plus forte auprès des citoyens non militants (jeunesse, féminisme, rassemblement, rupture avec le passé, ...).
Neuf camarades sont restés sur la position “Marie George Buffet et personne d’autre”. Quatre autres ont également fait un choix sans alternative sur un autre nom, qu’une grande majorité des participants a considéré que ce risque n’était pas lié à la personnalité d’un candidat particulier ou candidate particulière mais s’appliquait à toute figure emblématique d’une organisation politique quelle qu’elle soit ou d’un courant quel qu’il soit de notre rassemblement.
Un tel choix serait, à tort ou à raison, perçu comme une réduction du mouvement à une de ses composantes et ne répond donc pas au souhait de rassembler de façon visible l’arc des forces politiques engagées dans la campagne du non, et d’élargir cet arc. Par ailleurs, ce constat n’implique ni un rejet des organisations ni une défiance à leur égard, au contraire, leur rôle essentiel étant pleinement reconnu comme indispensable à la réussite, mais constitue une marque de la volonté de rechercher un consensus acceptable par tous.
C’est donc vers une personnalité politique issue du mouvement social ou associatif que la majorité des points de vue exprimés s’est portée. que l’initiative de la pétition regrettant le départ de José Bové et invitant Marie George Buffet à se retirer à été jugée non conforme aux règles établies en commun et a été fortement critiquée y compris par des camarades ayant fait un autre choix que celui de Marie-George Buffet. que ni l’annonce du départ de José Bové, ni la position exprimée par Patrick Braouezec dans l’Huma n’ont empêché ceux qui l’ont souhaité de les mettre en premier ou second choix.

Trois délégués ont été désignés pour la participation à la réunion : Burel Jean-Claude, Larue Sylvie et Leseigneur Dominique.
Nous souhaitons également inscrire un 4e camarade comme observateur (Vial Jean-François)

Ils auront à présenter les arguments présentés lors des 4 phases de la discussion ainsi que le résultat final qui est :
- Marie George Buffet a été choisie 14 fois en premier choix soit 15 fois en premier et second choix 1 fois en second choix
- Clémentine Autain a été choisie 41 fois en premier choix soit 57 fois en premier et second choix 16 fois en second choix
- Yves Salesse a été choisi 13 fois en premier choix soit 53 fois en premier et second choix 40 fois en second choix
- José Bové a été choisi 4 fois en premier choix soit 6 fois en premier et second choix 2 fois en second choix
- Patrick Braouezec a été choisi 3 fois en premier choix soit 7 fois en premier et second choix 4 fois en second choix

Conclusions :

La proposition qui fait le plus consensus dans le collectif du pays de Rennes est la candidature de Clémentine Autain suivi de celle de Yves Salesse. Les candidatures de José Bové et de Marie Georges Buffet se heurtent à des obstacles liés, non à leur personnalité mais à leur position ou leur image.

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0