Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > Un « Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Télécom (...)

Un « Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Télécom »

mercredi 27 juin 2007

L’Observatoire, pourquoi ? Comment ?

A France Télécom, la direction enferme les salariés dans une relation unique et étroite avec le manager immédiat, pour traiter tous les problèmes, y compris individuels. Les individus les plus fragilisés ont donc des difficultés extrêmes à trouver un interlocuteur extérieur à sa hiérarchie directe. Jusqu’à présent, la direction ne reconnaît pas un problème particulier de stress dans l’entreprise. Lorsqu’elle est confrontée à des cas de suicides, elle communique en générale pour décoreller cet acte désespéré des conditions de travail.

Stress

Ainsi, si le sentiment de stress est pourtant bien général, il manque à notre action les éléments objectifs d’appréciation du niveau de stress existant à France Télécom ; il nous manque un moyen de centraliser et de rendre publique les témoignages des victimes, le plus souvent isolées et incapables de communiquer à autrui leurs difficultés ; il nous manque un outil d’information et de mise en relation entre les victimes et les conseils de professionnels tels que les médecins du travail, assistants sociaux, juristes.

Mobilité forcée

En l’absence de négociations, en l’absence d’informations aux CE, cette restructuration massive s’opère dans une réelle opacité. On apprend souvent tardivement la suppression voire de villes entières, les syndicats ont le plus grand mal à connaître les centaines de restructurations « invisibles » : suppression d’un bureau, fusion de deux services, modification d’appellation qui couvre de l’élimination d’entités…

Faire remonter les informations de terrain, recenser et centraliser ce flux sera l’autre tâche de l’Observatoire.

Pour mieux connaître la situation de l’entreprise, votre situation, la 1re action sera l’envoi d’un grand questionnaire au plus grand nombre possible de salariés de France Télécom.

Cet outil, c’est cette « Observatoire national du stress et des mobilités forcées à France Télécom ». Nous le souhaitons interactif, à la fois pour témoigner, informer et agir, en lien avec l’ensemble des intervenants sur les conditions de travail.

Source : http://www.observatoiredustress.org/

Questionnaire en ligne : le 1er baromètre du stress

http://www.areyounet.com/runet/client/Reponse?i=11881050&s=3QOwr

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0