Accueil du site > Environnement > Non à l’abattage des arbres avenue Janvier à Rennes

Non à l’abattage des arbres avenue Janvier à Rennes

mardi 19 septembre 2017

Les Éditions Le Temps Qui Passe publieront (peut-être) un nouvel opuscule

Non à l’abattage des arbres avenue Janvier à Rennes
Essai de Pascal Rougé

La Démocratie est animée par plusieurs respirations. La Ville de Rennes à l’égard de la possibilité d’abattre deux rangées d’arbres Avenue Janvier est entrée, depuis septembre, dans un temps institutionnel de concertation avec les riverains et les commerçants.

Mais il y a aussi un autre temps – celui de la Démocratie critique et de la désobéissance civique – qui ne se contente pas de procédures standardisées mais qui pense à travers le schéma de principes supérieurs à la loi d’airain de l’économie.

Un livre de 60 p. a donc été écrit au nom de la défense de l’environnement. Ce livre se présente comme une entreprise, sans concession, de démystification des arguments fallacieux, avancés par la majorité élue, pour justifier ce probable abattage de ces charmes qui se trouvent dans un excellent état sanitaire. Il est aussi un essai contre la politique de l’urbanisme à Rennes où la bétonisation est en marche depuis des années.

Pour ne pas être accusé par la Ville de Rennes d’un faux procès d’intention, ce livre ne pourra être commercialisé dans les librairies qu’à la toute fin de la phase de concertation et de décision en décembre prochain.

Mais de trois choses l’une :

1) ou la Ville de Rennes décide de ne pas abattre ces arbres et de les entretenir à l’avenir. Du même coup, ce livre terminera sa course à la BNF (Bibliothèque nationale du Livre) sans aucun lecteur.

2) ou la Ville propose d’anéantir un arbre sur deux et ce livre paraîtra, moyennant une réécriture à la marge de certaines thèses.

3) ou enfin, la majorité élue préconise, à la fin de la concertation, de « tuer » ces organismes vivants et ce livre sera publié. A notre humble avis, cette concertation n’est qu’un fond de teint pour « faire démocratique » puisque, si on lit attentivement la communication de la Ville de Rennes sur ce dossier depuis le début, ce projet d’abattage est techniquement joué, financièrement calculé et urbanistiquement programmé.

Pour le moment, c’est donc « wait and see ».

Terminons par un avant-goût de la table des matières de ce livre. Cet essai s’articule autour de plusieurs approches : 1) Un livre de combat 2) De la graine à la sciure 3) Les arbres de l’Avenue Janvier : une allée arborée 4) Des arbres politiques 5) Désertification du sens 6) Des architectes fossoyeurs ? 7) Les étourneaux 8) EuroRennes, un problème ? Non, plusieurs 9) Pétition et réseaux sociaux 10) Genèse du mouvement.

PS : A priori, la majorité élue rennaise par rapport à cette éventualité d’abattre les arbres avenue Janvier est ultra minoritaire. La pétition sur Change.org a recueilli 10 000 signataires. Nous encourageons fortement la Ville de Rennes a élaboré une contre-pétition « Pour l’abattage des arbres avenue janvier à Rennes » avec ces linéaires végétaux et ces arbustes chétifs. Au moins, nous pourrons mesurer quel est le véritable et légitime rapport de forces.

https://editionsletempsquipasse.wor...

Pétition ;

https://www.change.org/p/madame-la-...

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0