Accueil du site > Politique > Archives politique 2008 > Le CAC 40 a plongé de 9,04%

Le CAC 40 a plongé de 9,04%

mardi 7 octobre 2008

lundi 6 octobre 2008

Liste des valeurs suivies lundi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a plongé de 9,04% à 3.711,98 points, sa plus forte chute depuis sa création en 1988 et qui ramène l’indice à ses plus bas d’octobre 2004.

L’accumulation des plans de sauvetage - publics, privés ou mixtes - des systèmes financiers américain et européen favorise la quasi-panique chez les investisseurs, rapportent des professionnels.

- BNP PARIBAS (-5,39% à 67,50 euros) a pris le contrôle des activités en Belgique et au Luxembourg de la banque belge Fortis ainsi que ses activités bancaires internationales pour 14,5 milliards d’euros. BNPP devient la première banque de dépôts de la zone euro, l’Etat belge devenant son principal actionnaire.

- DEXIA (-20,29% à 6,806 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SRD, souffrant du très bas prix du rachat de Fortis par BNP Paribas. Le titre subit aussi la défiance des investisseurs sceptiques quant à sa capacité à faire face la détérioration des conditions de marchés.

- L’indice européen des valeurs bancaires a chuté de 8,85%. SOCIETE GENERALE a perdu 11,83% à 60,52 euros, CREDIT AGRICOLE 10,04% à 13,845 euros, NATIXIS 16,04% à 2,25 euros.

- AXA a perdu 13,1% à 20,07, l’indice européen des assurances 9,64%.

- ARCELORMITTAL (-14,85% à 28,30 euros) a été pénalisé par la chute des cours des métaux. L’indice des produits de base a accusé la plus lourde baisse sectorielle en Europe (-13,66%).

- VALLOUREC a perdu 16,07% à 112,495 euros et TOTAL 8,91% à 38,85 euros avec la chute des cours du pétrole. Le baril de brut léger américain perd plus de quatre dollars à 89,50 dollars, à des plus bas de huit mois.

- EADS a perdu 9,1% à 11,64 euros. Louis Gallois, son président exécutif, a déclaré à Reuters qu’il n’avait jamais menacé d’annuler le programme de 20 milliards d’euros de l’A400M malgré les retards accumulés par le futur avion de transport militaire. Mais il a ajouté qu’EADS discutait avec la clientèle européenne du calendrier des livraisons

- Aucune valeur du CAC 40 n’a terminé dans le vert mais SUEZ ENVIRONNEMENT a résisté (-0,29% à 17,00 euros) après l’attribution par le gouvernement irakien d’un contrat d’un milliard de dollars à sa filiale Degrémont.

- CAPGEMINI a chuté de 12,77% à 29,00 euros et DASSAULT SYSTEMES de 12,26% à 33,14 euros. JP Morgan a abaissé ses recommandations sur ces deux valeurs, respectivement de surpondérer à neutre et de neutre à sous-pondérer.

- Après plusieurs séances en dents de scie, UBISOFT a plongé de 16,93% à 38,21 euros dans un volume représentant 2,45% du capital.

- WAVECOM a bondi de 60,54% à 6,55 euros, pour s’aligner sur l’offre de sept euros par action lancée par Gemalto. Le fabricant de cartes à puces souhaite acquérir le spécialiste des communications afin se développer dans le segment du « machine to machine ».

- HERMÈS a perdu 4,92% à 107,34 euros. Les membres de la famille qui contrôle le groupe de luxe n’ont pas l’intention de céder leur participation, a déclaré à Reuters son gérant, Patrick Thomas. Il a ajouté que le groupe avait la capacité de résister à la crise financière.

- DASSAULT AVIATION a perdu 5,27% à 450 euros avec 232 actions échangées. Son président Charles Edelstenne a déclaré à Reuters que les commandes d’avions d’affaires Falcon devraient baisser au second semestre en rythme annuel après être restées stables au premier semestre. Il a ajouté que Dassault Aviation n’avait enregistré aucune annulation de commandes pour l’instant en raison de la crise financière.

etc. etc.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0