Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > La Poste n’aime ni les « seniors ». Ni les travailleurs ayant un handicap (...)

La Poste n’aime ni les « seniors ». Ni les travailleurs ayant un handicap !

mardi 21 janvier 2020

Le 12 septembre dernier, Elise Lucet montrait dans son émission « envoyé spécial » comment les réorganisations à La Poste « cassent les gens sur le terrain ».

La preuve est fournie aujourd’hui par le sort réservé à Patrick Chartier, facteur à Rennes Crimée…

Cela fait 40 ans qu’il distribue le courrier par jour de pluie, par jour de vent, par jour de neige.

Cela fait 40 ans qu’il est au plus bas de l’échelle indiciaire. Cela fait donc 40 ans qu’il subit réorganisations sur réorganisations.

Le CHS-CT de la plaque de Rennes qui couvre le périmètre de 300 facteurs a déclenché 2 procédures de « danger grave et imminent » dans les 6 derniers mois, constatant l’état de santé de Patrick Chartier ainsi que des humiliations dont il était victime.

Car en plus des réorganisations, les directeurs de la direction régionale « courrier », M. Legout et M. Luce, multiplient les tracasseries à son encontre. En effet, Patrick les dérange… Il a 62 ans ! Trop vieux et pas assez performant ! Pis encore, non seulement il est « senior » mais de plus il est reconnu « travailleur handicapé » (C3R) depuis 2012 nécessitant des aménagements de son poste de travail préconisés par le médecin du travail. A 62 ans et usé, il ne serait plus rentable. Il ne serait plus « gérable ». Alors il faut le virer !

UN CONSEIL DE DISCIPLINE FANTAISISTE LE 30 JANVIER !

Comment se débarrasser de Patrick ? En multipliant les intimidations… Les directeurs Régionaux du Courrier lui ont concocté un CONSEIL de DISCIPLINE le 30 janvier 2020 réclamant la sanction de 3 mois de suspension de fonction sans salaire. Quel crime aurait-il commis ?

À la lecture des griefs, on peut sourire si ce n’était pas triste : Patrick n’aurait pas mis, un jour, un casque de vélo pour faire sa tournée… Il aurait laissé 5 ou 6 lettres dans son casier ! Et il aurait réagi sèchement à la hiérarchie qui lui faisait des reproches…

Tout cela est regroupé sous le vocable : « insubordination systématique » !!

Drôle d’insubordination, car Patrick effectue tous les jours sa tournée et distribue le courrier dans les quartiers sud de Rennes… Mais, Patrick ne se laisse pas faire : Quand la direction a voulu supprimer sa tournée et le déplacer d’office dans un autre bureau, il s’y est opposé. Quand la direction a voulu réorganiser et supprimer des tournées à Rennes Crimée, son bureau, il a participé à la longue grève des facteurs de Rennes en 2018… Ce que la direction revancharde n’a pas accepté !

POURQUOI VOULOIR LUI INFLIGER UNE SANCTION DE 3 MOIS SANS SALAIRE ??

Parce que c’est le seul moyen qu’ont trouvé ces directeurs pour lui rendre sa fin de carrière insupportable. Les directeurs le tapent au portefeuille comme de vulgaires brigands parce qu’ils savent qu’il ne peut vivre 3 mois sans salaire. Alors c’est 3 mois sans salaire ou… la retraite d’office ! Au moment où d’autres veulent repousser l’âge de départ à 64 ans ! !

L’attitude des directeurs est infecte, inadmissible.

Le syndicat SUD-PTT appelle donc à défendre la dignité d’un « senior » et d’un travailleur ayant un handicap. Le syndicat SUD multipliera les actions dans ce sens.

Pour Le bureau départemental

Sud PTT d’Ille et Vilaine

Arnaud Bordier

sudptt35 orange.fr

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0