Accueil du site > Société > La PAF a raison : la politique du chiffre, c’est trop d’expulsions. Une seule (...)

La PAF a raison : la politique du chiffre, c’est trop d’expulsions. Une seule solution : fermeture des centres de rétention et libération de toutes les personnes sans papiers

jeudi 21 juin 2018

Le Collectif de soutien aux personnes sans-papiers de Rennes a pris acte des doléances des fonctionnaires de la PAF (Police Aux Frontières), cette fameuse police de l’immigration chargée de faire le « sale boulot » de l’enfermement et de l’expulsion des sans-papiers. L’article du Télégramme, paru le 19 juin 2018, est édifiant, notamment sur les relations entre la hiérarchie et la base.

https://www.letelegramme.fr/bretagn...

Une fois n’est pas coutume, notre Collectif considère que les policiers en burnout ont raison lorsqu’ils dénoncent « la politique du chiffre » et critiquent une politique migratoire dont les bons résultats sont évalués en fonction du seul critère de la quantité de sans-papiers expulsés.

Malheureusement, il est à craindre que les solutions apportées - des moyens supplémentaires ? un meilleur management ? une meilleure répartition des expulsions ? - ne correspondent pas exactement à nos revendications historiques qui sont, rappelons-le, l’abolition de toute police de l’immigration, l’arrêt des expulsions, la libération et la régularisation de toutes les personnes sans-papiers.

Cependant, nous tenions à participer à ce débat interne à l’administration répressive en apportant notre petite pierre qui a fait notre marque de fabrique : LE PARLOIR SAUVAGE. Nous irons près des grilles du centre de rétention pour discuter avec les retenu-e-s et leur apporter notre soutien. Nous aurons un mégaphone pour alerter sur notre présence et nous aurons des escabeaux car, depuis 2 ou 3 ans, la préfecture a fait installer des bâches sur les grilles pour nous empêcher de communiquer visuellement avec les sans-papiers.

Nous profiterons de ce parloir pour faire le point sur la situation d’un sans-papiers de Brest qui serait en pleine grève de la faim. Une mobilisation a lieu à Brest sur sa situation.

Donc :

Parloir sauvage au centre de rétention de St-Jacques-de-la-Lande

Samedi 23 juin 2018 à 11h00

(RDV à l’aire libre à St-Jacques de la Lande puis départ collectif)

Sur le thème : La PAF a raison : la politique du chiffre, c’est trop d’expulsions ! Une seule solution : fermeture des centres de rétention et libération de toutes les personnes sans-papiers.

Venez nombreuses et nombreux avec un escabeau si vous en avez un.

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0