Accueil du site > Société > La CPAM de Villejean doit fermer : les usagers s’invitent au CA pour (...)

La CPAM de Villejean doit fermer : les usagers s’invitent au CA pour défendre son maintien et son amélioration

mercredi 30 novembre 2016

par le collectif des habitants mobilisés pour la CPAM de Villejean

Pour des raisons économiques, la direction de la CPAM d’Ille-et-Vilaine prévoit de réduire en septembre 2017 à la fois le personnel et la surface de l’antenne située au cœur de Villejean sur l’îlot Kennedy. L’actuelle surface de plus de 150 m2 passerait à un bureau de 9 m2 dans la future ZAC Saumurois. Ce bureau ne recevrait plus qu’une dizaine de personnes par jour au lieu des 100 à 120 personnes reçues actuellement selon les décomptes du collectif. Les autres personnes devraient se rendre au siège de la CPAM situé au Cours des Alliés (métro Charles de Gaulle). Surtout, actuellement reçus dès qu’ils se présentent, les usagers devraient d’abord solliciter un rendez-vous via internet ou en appelant un numéro spécial avant de se rendre au lieu qui leur sera indiqué. Cette procédure compliquée rendra l’accès aux soins plus difficile pour tous et surtout pour les plus fragiles. Cela entraînera davantage de non-recours aux droits à la santé c’est-à-dire davantage de pathologies non soignées.

Prenons un cas concret. Françoise a 70 ans et une minuscule retraite. Elle a besoin d’un papier de la CPAM pour une exemption sur les impôts qu’elle ne peut simplement pas payer. Elle a obtenu le papier en cinq minutes auprès des agents de son antenne de proximité, qui la connaissent bien. Dans un an, pour la même démarche, que se passera-il ? Françoise ne comprend toujours rien à internet donc elle devra trouver le numéro spécial CPAM. Elle devra expliquer sa situation en écoutant le répondeur automatique et en appuyant sur les bonnes touches de son téléphone. Si elle n’y arrive pas, elle devra appeler et rappeler encore jusqu’à obtenir un interlocuteur. Elle obtiendra un rendez-vous deux mois plus tard car le délai est actuellement d’un mois mais par économie, la CPAM aura diminué le nombre d’agents. Françoise devra se souvenir de son rendez-vous, alors qu’elle n’a pas d’agenda. Elle devra prendre ce métro effrayant ou un bus inconnu. Elle devra aller jusqu’au centre de Rennes malgré ses douleurs articulaires. Elle arrivera peut-être en retard et devra recommencer toute la démarche, à moins qu’elle vienne très en avance et attende dans une salle d’attente bondée. Elle devra expliquer sa situation à un agent qui ne la connaîtra pas et sera sous pression de productivité dans un espace anonyme. Elle devra revenir jusqu’à Villejean alors qu’elle a peur de marcher dehors la nuit. De plus, comme elle avait un mois pour apporter son justificatif aux impôts, elle devra se débrouiller pour avancer le paiement alors qu’elle n’en a pas les moyens ou bien ne pas payer à temps et solliciter l’indulgence du service des impôts. En espérant qu’il n’ait pas mis aussi en place un numéro spécial pour prendre un rendez-vous.

Face à cette situation, les usagers de l’antenne CPAM, qui viennent non seulement de Villejean mais aussi des quartiers alentour, ont décidé de s’opposer au déplacement de cette antenne et au contraire de l’améliorer. Ils ont déjà réussi à rouvrir l’antenne fermée entre novembre et janvier dernier grâce à une pétition de 2000 personnes et la mobilisation de nombreuses associations. De nouveau, un collectif d’habitants s’est formé, soutenu par les associations et collectifs du quartier : Mosaïque Bretagne, Avenir Santé Villejean Beauregard (association rassemblant 65 professionnels de santé : 12 médecins généralistes, des gynécologues, des médecins biologistes, les quatre pharmacies du quartier, les infirmières, les kiné, les podologues, les dentistes, les orthophonistes, les orthoptistes, les psychomotriciennes, les ergothérapeutes), Assemblée des Précaires Solidaires, Si on s’alliait ?, conseil de quartier, conseil citoyen. Tous ces acteurs et usagers s’opposent fermement au projet d’une antenne uniquement sur prise de rendez-vous. Une nouvelle pétition a été signée par plus de 1000 personnes et continue d’être signée au quotidien par les habitants et les professionnels de Villejean-Beauregard. Après plusieurs réunions avec la CPAM et les élus de la ville, le collectif constate que le projet se précise mais n’intègre pas l’intérêt des usagers ni leurs soucis de santé.

Le collectif d’habitants a donc décidé de se rendre au Conseil d’Administration de la CPAM d’Ille-et-Vilaine qui se réunira ce jeudi 1er décembre à 14h00 à son siège situé Cours des Alliés. Les usagers de la CPAM de Villejean, avec des bandages sur la tête et les bras, rappelleront aux administrateurs leur besoin d’une véritable antenne de proximité pour leur santé. Ils remettront la pétition comptant plus de 1000 nouvelles signatures à la directrice et exigeront une vraie réunion de négociation.

Le collectif des usagers de la CPAM de Villejean et des professionnels de santé demande :

- - Le maintien de l’antenne de proximité

- - Un local spacieux à la mesure du nombre d’usagers reçus quotidiennement

- - Un accueil cinq jours par semaine sans rendez-vous

- - Des agents en plus pour l’accueil car les agents actuels sont débordés

- - Des agents supplémentaires pour le traitement des dossiers sur place au même titre que les antennes de Maurepas et Henri Fréville.

Collectif des habitants mobilisés pour la CPAM de Villejean

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0