Accueil du site > Société > Archives 2007 > Faire le procès du Taser

Faire le procès du Taser

dimanche 15 juillet 2007

La société SMP Technologies, qui commercialise le Taser, vient d’assigner Olivier Besancenot en justice pour diffamation à son encontre. Cette société reproche au candidat de la LCR à l’élection présidentielle des propos qui indiquaient que, selon des sources indépendantes, cette arme aurait déjà été la cause indirecte de nombreux morts. Utilisé aux USA, le Taser équipe, maintenant, 3000 policiers en France. Nous ferons à cette occasion le procès du Taser. Il y a suffisamment de doutes, aujourd’hui, quant aux conséquences de son utilisation, pour qu’un moratoire s’impose en ce qui concerne l’équipement des policiers. Un débat public doit s’engager à ce sujet, et il est de la responsabilité des organisations syndicales, associatives et politiques de prendre position quant à l’attribution du Taser aux forces de police. Le 13 juillet 2007. Communiqué de la LCR



Amnesty 08.03.2007

Brutalités policières

Dès 1996, un long rapport faisait le point sur les brutalités constatées dans la ville de New York, en raison de l’utilisation excessive d’armes blanches ou d’armes à feu contre des victimes appartenant majoritairement aux minorités ethniques.
Depuis lors, l’intérêt d’Amnesty s’est surtout porté sur les abus liés à l’usage des « Tasers », pistolets paralysants considérés comme armes non létales.

Car, entre 2001 et 2006, plus de 200 personnes sont mortes après avoir reçu des décharges électriques.

Pourquoi ?
Il semble que les personnes fragiles, femmes enceintes, personnes souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires, ainsi que celles sous l’emprise de la drogue ou l’alcool, puissent succomber sous l’effet de ces décharges. Cette probabilité est accrue dans le cas de personnes atteintes par des décharges répétées, et tenues étroitement menottées.

Amnesty International réclame une enquête impartiale et approfondie sur les effets du recours aux « Tasers ». Dans les circonscriptions de police où des abus ont été observés, Amnesty International insiste auprès des responsables locaux pour qu’un moratoire soit appliqué dans l’attente du résultat de cette enquête, et, au minimum, met l’accent sur la nécessité de former les policiers afin que leur riposte soit toujours proportionnelle à la menace.

EN SAVOIR PLUS

États-Unis d’Amérique. Usage excessif de la force ? La police et les pistolets paralysants index AI : AMR 51/139/2004 - novembre 2004 http://web.amnesty.org/library/index/fraAMR511392004?open&of=fra-USA

USA. Amnesty Internatioal’s continuing concerns about taser use index AI : AMR 51/030/2006 - mars 2006 (uniquement en anglais) http://web.amnesty.org/library/index/engamr510302006

Source : amnesty international france

Sur le site du raidh

Taser : la Commission nationale de déontologie de la sécurité dénonce deux cas de violences policières

et sur rebellyon.info

Taser International a fait son festival !

1 Message

  • Faire le procès du Taser 16 juillet 2007 14:49, par Superdupont

    En temp que specialiste en electronique et pour avoir eu contact avec des tensions et des intensitées electrique pulsées, bien moins elevée que les celles utilisée par le taser, Je considaire que l utilisation d une telle arme par le niveaux de souffrances qu elle genere les consequences physiques et psychologiques induite sur le court et long terme, releve
    de la torture, et que tout utilisateur d un tel produit doit être passible des cours de justice relevant de tels actes.
    Aillant bien conscience de la dangérositée des individus que les services de securité sont parfois appelé a neutralisés.
    Cette logique de defense ne presente par ailleurs aucune eficaçitée face a des individus qui ce sont mis en protection

    Répondre à ce message

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0