Accueil du site > Politique > De qui parlez-vous madame Gameroff ?

De qui parlez-vous madame Gameroff ?

mercredi 19 juillet 2017

Ce dimanche 16 juillet, Sonia Gameroff, présidente de l’association culturelle et cultuelle israélite de Rennes (ACCI), s’est dite «  ébranlée à travers des manifestations et de nombreux tags sur les murs et les trottoirs de la capitale régionale. Ces groupuscules dissimulent leur antisémitisme derrière le masque d’organisation des droits de l’Homme ou du Mouvement de la paix  ». Nous, organisations rennaises ou bretonnes qui luttons pour les droits humains et contre toutes les discriminations sommes indignés par ces propos infamants. Parce notre combat contre l’antisémitisme fait partie intégrante de notre combat antiraciste. Mais peut être madame Gameroff considère-t-elle, comme M. Macron, que l’antisionisme est « la forme réinventée de l’antisémitisme ». Alors rappelons quelques évidences : le sionisme est une idéologie politique qui vise à créer et développer un Etat « juif » en Palestine. L’antisionisme alors est la critique de cette idéologie et n’a alors rien à voir avec l’antisémitisme qui est la détestation des Juifs.

Les organisations qui soutiennent la lutte du peuple palestinien contre la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem, contre le blocus de Gaza et pour la liberté en Palestine ne sont donc pas des « groupuscules antisémites » madame ! Cette affirmation est honteuse et diffamante envers nous, militants antiracistes depuis toujours ! En invitant Benjamin Netanyahou aux commémorations de la rafle du Vel d’Hiv’, Macron a non seulement invité un chef d’Etat d’extrême droite qui pratique l’apartheid, mais est aussi entré dans le jeu de ce que tous les gouvernements israéliens successifs ont voulu : parler au nom de tous les Juifs du monde entier. Non Israël, le CRIF ou l’ACCI ne peuvent parler au nom de tous les Juifs de France ou de Rennes ! Pire, essentialiser les Juifs de France en tant que communauté indivisible permet aux discours antisémites de prospérer et se développer.

L’Association France Palestine Solidarité de Rennes, le MJCF 35, le NPA et l’Union Juive Française pour la Paix affirmeront et lutteront toujours auprès du peuple palestinien pour la réalisation de ses droits, pour que cesse l’occupation, la colonisation, le blocus de Gaza, pour le droit au retour des réfugiés, l’établissement d’un Etat Palestinien et l’égalité des droits pour tous les habitants de la région quelle que soit leur origine ou leur religion. Dans ce sens oui nous sommes contre la politique sioniste de l’Etat d’Israël mais il est insultant de considérer que nous sommes des « groupuscules antisémites ».

Rennes, le 19 juillet 2017

Proposer un complément d'infos

SPIP | Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0