Accueil du site > Syndicalisme / Luttes > 3e jour de grève pour les facteurs et factrices de Fougères et Louvigné du (...)

3e jour de grève pour les facteurs et factrices de Fougères et Louvigné du Désert

mercredi 10 mars 2021

Ce mercredi 10 mars 2021, les facteurs de Fougères et Louvigné du Désert sont plus nombreux en grève que lundi et mardi. Partis à la rencontre du personnel de St-Brice en Coglès, les grévistes veulent étendre la lutte et ils ont bien raison.

La Poste multiplie les « réorganisations » au point qu’il en est prévu plus de 1000 en 2021 au niveau national et plus d’une vingtaine en Ille et Vilaine.

Ces réorganisations se soldent non seulement par des suppressions d’emplois et de tournées mais aussi par des modifications d’organisation du travail modifiant considérablement les horaires de travail.

A Louvigné du Désert, la direction veut supprimer rapidement une tournée sur les 9 existantes, soit 11% du personnel. Ce qui suppose que 11% du travail va se reporter sur les autres collègues.

À Fougères, c’est 39 tournées au lieu de normalement 41 car le périmètre de distribution augmente, les facteurs de Fougères récupérant le courrier de Chatillon en Vendelais, site que La Poste veut désintégrer dans ce projet !

L’autre réorganisation qui motive la grève est l’organisation du travail imposée sans aucune concertation. Sur ces 39 tournées, 29 desservent aujourd’hui la campagne autour de Fougères et 10 la ville de Fougères même.

Or, M. Le Gout, directeur de la Branche Service Courrier de Haute Bretagne, veut supprimer 4 tournées sur les 10 qui desservent la ville de Fougères. Pour le même périmètre à distribuer, la tournée du facteur qui dessert la ville de Fougères sera donc allongée de 40% !! Comment ?

Jusqu’à présent le facteur triait et préparait sa tournée au bureau (travaux intérieurs) avant de partir en distribution (travaux extérieurs). La direction veut que les 6 facteurs restants qui desserviront la ville de Fougères ne fassent que de la distribution du courrier et du colis, les « travaux intérieurs » étant faits par des emplois précaires… La conséquence est évidemment l’allongement de 40% du parcours du facteur et de 40% de la charge de travail à distribuer (7h à vélo !). La conséquence est aussi une fin de service plus tardive pour tous. Ce qui n’est pas acceptable en termes de conditions de travail et de sécurité.

Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine rappelle que la direction de La Poste est incapable de justifier ces réorganisations et que la quantification du temps de travail du facteur est biaisée comme l’a démontré récemment un sociologue dans son livre (Nicolas Jounin : le « caché de La Poste »).

Le Comité Technique 22/35 s’était prononcé « contre » à l’unanimité… Mais le dialogue social étant réduit à zéro, la direction veut passer outre. L’audience ce jour demandée par SUD a tourné court puisque le directeur Bruno Davy ne veut même pas discuter du conflit en cours donc pas de la demande des agents d’annuler les projets de suppression d’emplois, la disparition de tournées et d’aggravation des conditions de distribution.

Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine soutient la grève reconduite jeudi 11 mars. Nous soutenons toutes les initiatives visant à étendre la lutte aux autres centres courriers, car ce qui se joue sur le pays de Fougères n’est que le début de projets néfastes dans tous les territoires. Pour se faire entendre, il faudra être plus nombreux.

Rennes le 10 mars 2021

Le Bureau Départemental

Proposer un complément d'infos

Par défaut, SPIP notre CMS est respectueux de la vie privée de ses visiteurs et ne pose pas de cookies de traçages ou publicitaires. Suivre la vie du site RSS 2.0